Haute Vallée de la Gravona | Vero

vero

Vero - Veru

20172 VERO
Tél : 04 95 52 81 22
Du lundi au vendredi :
9h à 12h et 14h à 17h
Fermé le mercredi

Situé au sein d’un important réseau hydrographique (la vallée de la Gravona, 4 autres rivières, 8 sources et un cours d'eau dans le village), entouré de forêts de sapin et d’un épais maquis, le village de Vero offre un point de vue notoire sur la région, puisqu’il est possible d’embrasser d’un coup d’œil les villages voisins, la montagne et le golfe d'Ajaccio. Vero est étagé en fer à cheval à flanc de montagne : il présente une remarquable homogénéité architecturale composée de maisons anciennes de granit gris, de voûtes et de vieux toits. La plus vieille maison aurait été, selon les histoires locales, fondée par deux frères qui fuyaient les invasions sarrasines. Ils s’étaient perdus de vue et se retrouvèrent à Vero. En souvenir de cet heureux hasard, ils décidèrent de construire une maison.

Les traditions ancestrales, sous l’impulsion de passionnés, voient de nouveau le jour. Ainsi, pour la Saint Jean, la Nuit du Conte fait venir de nombreux visiteurs, qui viennent écouter les légendes que leurs ancêtres se transmettaient lors des veillées. On recommence aussi à célébrer la Saint André, tous les 3 décembre : on prépare les bastelle (chaussons) dans un grand four, et les enfants font le tour des maisons pour réclamer des gâteaux.

L’église paroissiale à petit clocher carré, entièrement restaurée, contient deux très belles statues du XVIIème siècle du Baptême du Christ et de la Vierge à l'Enfant. A côte de Vero se trouvent les ruines de l'église Saint-Jean-Baptiste, ancienne piévanie du Celavu, d’un style roman pisan du XIème siècle. On raconte que si l’on fouille la terre à l’aube le jour de la fête du saint dans les environs de cette église, on trouverait des pièces d’argent. Nul ne sait l’origine de cette croyance. Cependant, certains devaient y croire, car des pierres de l’église ont servi à la construction de l’ancienne gendarmerie. La fortune ne semble pas sourire à tout le monde, puisqu’elle brûla trois fois depuis sa fondation au XVIIIème siècle. On peut encore en voir les ruines, qui sont considérées comme maudites dans la région.

On peut également noter la présence d’un oratoire roman. Le site est occupé depuis l’Antiquité, puisque des pièces de monnaies frappées de l’effigie de l’empereur Hadrien ont été retrouvées sur le territoire de la commune, près de la vallée de la Gravona.

On y trouve également trois moulins à huile, symboles historiques de l’artisanat encore vivace de nos jours. A noter que les archives communales, tenues depuis 1770, contiennent des actes signés du père de Napoléon Bonaparte, juge royal après 1780.

Près de Vero se situe le Parc A Cupulatta, où l’on peut trouver près de 120 espèces de tortues terrestres et aquatiques du monde entier. Le parc fut créé en 1998, et rassemble de nombreuses espèces rares et en voie de disparition. Il a pour but la préservation, l’élevage et la connaissance des chéloniens, l’acclimatation et la reproduction en captivité de tortues aquatiques, palustres et terrestres, ainsi que l’étude, la recherche et l’observation de l’évolution du comportement en captivité du mode de vie des tortues.

Pêche, chasse, excursions et promenades. Camping. Animation par comité des fêtes. Equipe sportive, stade.

Fête Patronale de la saint Jean Baptiste : Le 24 juin
Saint Dominique : Le 8 août