Pays Ajaccien | Tavaco

Tavaco

Tavaco - Tavacu

Figarella
20167 TAVACO
Tél/Fax : 04 95 52 84 88
tete de maure
Du lundi au jeudi :
9h à 15h
Le vendredi : 9h à 12h

Scindé en 2 parties très distinctes, orienté plein sud, Tavaco s’étend depuis son village historique niché à 450 mètres sur un plateau boisé jusqu’aux rives de la Gravona. Le village est composé de divers hameaux comme Casaccio, Minutella et Vignola. Quelques cours d’eau les traversent, tels que A Liscia ou le Valdu. Il est entouré par les communes de Vero, Peri, Ucciani et Sarrota-Carcopino. La population est de 350 habitants répartie sur une superficie de 1083 hectares (10,83 km2) dont l’altitude varie de 140 mètres et à 1240 mètres. Tavaco est rattaché à la Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien (CAPA). La fête communale est le 11 novembre, jour de la saint Martin.

Un peu d’histoire

Tavaco est connu pour son passé héroïque et son esprit de résistance. Ce village a été, selon la légende, fondé par le « Conti Blondi », seigneur du Celavu. Le lieu où il fut tué délimita les limites de son fief. Ce n’est que plus tard, que Tavaco fut, à de nombreuses reprises, pillé et détruit par les envahisseurs, comme les Maures ou encore les Génois, causant le déplacement des habitants vers les montagnes. On peut admirer, dominant la vallée, l’ancienne chapelle médiévale Saint-Martin, portant sur sa façade, l’ancre de la victoire, témoignant du succès des villageois sur les Maures en 1429. Au XVIllème siècle, le hameau ne se composait que d’une dizaine de constructions rassemblées à faible distance de la paroisse. A 1271m d’altitude, a punta Sant’Eliseo surplombe le village et doit son nom à une chapelle de style roman, dédiée à Saint Elysée, datée du Xème siècle. Nombreux sont les touristes qui, aux beaux jours, empruntent le sentier qui les conduit au sommet afin de profiter de la vue exceptionnelle à 360°.

Aujourd’hui

A 20 minutes d’Ajaccio, le village de Tavaco devient petit à petit un lieu de résidence privilégié pour tous ceux qui souhaitent profiter des joies de la nature mais aussi des facilités d’une grande agglomération urbaine. Le haut village garde son âme d’antan, mais plus bas dans la vallée, le développement du parc d’activités et des constructions nouvelles apporte un dynamisme nouveau. De nombreux sentiers de randonnée dont celui menant à Sant Eliseo, une jolie forêt propice à la cueillette des champignons, une paillotte en bord de Gravona, un parc de tortues attirent une population citadine à la recherche de calme et de bien-être. En 2009, le village a été ravagé par un terrible incendie, détruisant plusieurs habitations et provoquant non seulement la disparition de nombreuses espèces de la faune et la flore sauvages et domestiques mais aussi un traumatisme récurrent parmi la population en pleine saison d’été.