Spelunca-Liamone | Guagno

Guagno

Guagno - Guagnu

Guagno

Autrefois appelé Guagno-les- Bains en raison de ses sources thermales dont l'exploitation remonte au XVIème siècle, Guagno est un lieu riche en découvertes. Arrêtée pendant de nombreuses années, l’exploitation des sources soufrées a repris et l’établissement thermal a été reconstruit.

C’est un village étiré en gradins sur un sommet, et ses maisons anciennes sont parfaitement intégrées à un ensemble restauré homogène.

Guagno est aussi le lieu où se trouve le monument du curé Circinellu. Connu pour son refus du rattachement à la France, il dirigea durant trois années une résistance avec les montagnards du Tritorre. Né Dominique Leca, l’abbé refusa de prêter serment à Louis XV après la défaite de Ponte Novu, et pris le maquis. On le retrouva mort en 1768 dans une grotte près d’Ania di Fium’orbu, son fusil dans une main, et son crucifix dans l’autre.

Le village est aussi la patrie du célèbre bandit Théodore Poli qui nécessita une opération militaire en 1822 pour mettre fin à son activité. Il devint bandit suite à un malentendu concernant le service militaire : en effet, un de ses ennemis l’accusa, à tort, de vouloir déserter. Arrêté, Théodore Poli tua
le brigadier, pris le maquis, et décida de pourchasser les gendarmes. Ses coups d’éclat lui valurent le respect de la population, qui vit en lui une résistance à l’état français, incarné par les autorités.