Île-Rousse - Balagne | Belgodere

Belgodere - Belgudé

Lieu dit Costa
20226 BELGODERE
Tél : 04 95 61 32 12
Fax : 04 95 61 34 33
tete de maure
Du lundi au jeudi :
8h30 à 12h et 13h30 à 17h30
Le vendredi : 9h à 12h et 14h à 17h30

Le village de Belgodere domine la vallée du Reginu, il est situé idéalement à 15 minutes du port d’Ile Rousse et à une demi- heure de l’aéroport de Calvi. La commune possède une façade littorale et une façade en piémont, lui conférant un charme unique.

Ce village lieu touristique, est riche d’une histoire singulière : en 1268 après une rude journée de combat contre un vassal félon, la nuit arrivant, le marquis de Massa, très puissant seigneur féodal, se retira avec sa troupe sur l’éperon rocheux des « Tegghje ». Le lendemain, ayant apprécié les qualités du site, véritable « bassin naturel » qui domine la plaine du Reginu et d’où la vue s’étend jusqu’à la mer, il s’exprima ainsi : «qua sarebbe un BEL GODERE  traduit par ici serait un beau plaisir ».

 Il prit alors la décision de faire fortifier ce lieu, le baptisa Belgodere,  de l’aménager définitivement et de s’y installer à demeure. Ce dispositif englobe les quartiers actuels de la « Cima », en partie du « Fondu » et celui des « Cabanne ». Il est à noter que l’enceinte constituée par les façades des maisons accolées ne peut être  franchie qu’à trois endroits par des passages sous voute. A partir de là, des ruelles conduisent au sommet des « Tegghje »,  où subsistent quelques vestiges de constructions anciennes dont la base de la « Tour à la Cima » et d’une vieille bâtisse fortifiée. Le principal attrait de ce site est son point de vue extraordinaire. Au XVIème la pieve de TOANI était composée de Quercioli, Ochiatana, le Ville, la Costa, le Cavalleragie, Speluncato.

Le prieur A.P Malaspina fut massacré par la population en 1630, lui reprochant sa trop grande rigueur dans l’application de ses droits seigneuriaux.

Au centre du village s’élève l’imposante église paroissiale ST THOMAS de style baroque, construite en 1520 sur l’emplacement d’une première église datant de 1269 fondée par Andrea Malaspina, modifiée en 1792 et classée aux monuments historique depuis 1987. Elle renferme de nombreuses œuvres classées dont des peintures sur toile « le repos de la Ste Famille »du XVIIème, « la Vierge, St Paul et St Pierre »du XVIIIème, « le songe de St Joseph » du XVIIème don du cardinal Fesch, « la donation du rosaire »  et «  le couronnement de la Vierge avec St Jean –Baptiste » du XVIIème ; deux panneaux en bois peint  fin XVIème , une statue en bois «  le Christ en Croix » du XVIIIème ; une statue en marbre de St Antoine du XVIIème et un groupe de marbre sculpté de la même époque ;le retable du maitre autel en bois sculpté peint. D’autres édifices religieux sont présents sur la commune, la chapelle  San Ghjuvan  de l’ancienne confrérie du Saint Sacrement du XVIIème qui renferme deux tableaux sur toile du XVIIème et un retable en bois du XVIIème provenant de l’ancien couvent des servites de Marie aujourd’hui en ruine à la sortie nord du village qui a été immortalisé par une célèbre chanson « le couvent de belgodère ; la chapelle Notre Dame de Lozari ; la chapelle San Roccu ; la chapelle en marbre du château de la Costa du XIXème ; l’oratoire de la madunucciadu XIVème ; les ruines de la chapelle romane de St Antoine. En 2016 fut découvert dans la plaine un menhir sculpté datant du néolithique.

Belgodère fut prospère  grâce à l’élevage ovin-caprin, aux cultures  céréalières, aux oliveraies et à culture du cédrat. Aujourd’hui  l’agriculture n’a pas disparue on compte des exploitations ovines et d’oliviers. La commune sur  sa façade maritime possède une plage de sable fin très attirante la merveilleuse plage de Lozari qui a permis un  développement du tourisme à travers des structures collectives et individuelles (village de vacances, campings, hôtels restaurants, gites, chambres d’hôtes…) mais aussi une activité commerciale aussi bien au village que dans la plaine (pharmacie, boucherie, épicerie, bars, boulangerie, super…) La population était de 1052 en 1891, elle est descendue en 1990 à 331 pour remonter  actuellement à plus de 500 habitants.

L’ancienne confrérie St Etienne est devenue une salle polyvalente. La commune s’est doté d’un bâtiment abrita la mairie, la poste, des commerces. Elle a aussi investi dans des appartements sociaux, crèche, école … Le château de la Costa abrite les sièges d’entreprises et d’associations.

Belgodere, Costa, Feliceto, Occhiatana, Sant’Antonino, Santa Reparata di Balagna, Speloncato, Ville di Paraso font partie du site NATURA 2000 VALLEE DU REGINU