La Castagniccia - Casinca | Campile

campile

Campile

20290 CAMPILE
Tél : 04 95 38 21 21
Fax : 04 95 38 21 83
tete de maure
Le mercredi et samedi :
9h à 12h

« J’ai du sillon de mon navire enveloppé trois océans. Je sais les vagues en délire et la splendeur des océans. Oh, mon Campile, ses ronces, ses étroits sentiers »

Timoléon Pasqualini

Pour le poète CHARLES TIMOLEON PASQUALINI (1840-1866) rien n’est plus beau que son village.

Jeune bachelier à 15 ans il fit carrière dans la marine impériale et écrivit un recueil de poèmes intitulé « Choses du siècle et choses du cœur » dans lequel on peut lire un magnifique poème sur son village (extrait en chapeau de l’article). La commune formée de cinq hameaux nichés au milieu des châtaigniers et oliviers fut pendant des siècles le chef lieu de canton avec écoles et administrations. Après une période de déclin et de léthargie elle est redevenue dynamique avec l’installation de jeunes entrepreneurs (éleveurs, électricien, maçon autoentrepreneurs…). Campile revit avec ses associations culturelles, sportives, et festives. Le club omnisports campilais organise chaque année au mois de mai un trail nature qui attire non seulement les meilleurs, insulaires mais également des continentaux. La montée historique de Campile, en juin, donne lieu à un beau spectacle sur nos routes de montagne. En juillet/aout le tournois de football devient un événement majeur. La mise en activité d’une fosse universelle de ball-trap ouverte toute l’année constitue le fleuron d’un renouveau qui fait la fierté de notre village.

Campile berceau de la piéve de Casaconi n’a pas changé. Son église St Pierre et St Paul de style baroque construite au 18éme siècle se dresse fièrement sur la belle place du village. Elle renferme le tableau de la vierge aux raisins offert par Napoléon III. Son clocher d’une hauteur de 57 m qui fut le plus haut de Corse s’écroulât le 3 mars 1918, et fut reconstruit dix ans plus tard. Vous pourrez voir au hameau de Costa la fontaine de l’albaredu et la chapelle de st Roch ; celle de lavasina à antibia et de st Antoine à Vergagliese.

Dès le 18éme siècle la famille Gavini marqua l’histoire du village et de la Corse ; en 1755 Denis Gavini est à la tête de la délégation de la pieve de Casaconi qui nomma Pascal Paoli général de la nation. Ces descendants furent députés et ministres.

Campile été connu pour son artisanat ; le hameau de Canaja doit sa réputation à la fabrication de poterie allant directement au feu. Elle est faite à partir d’un mélange d’argile et d’amiante, autre particularité de ces poteries vient du fait quelles ne sont pas tournées mais faites à partir de boudins. Le hameau de Costa est le berceau du couteau « u campilese » dont le créateur Pierre-François Graziani est mort en 1917. Ses spécialités de farine et de gâteaux de châtaigne, ses viennoiseries vous invitent à faire une halte si vous passez par là. C’est aussi le point de départ d’un sentier de randonnée balisé permettant d’admirer les monts San Angelo et San Pedrone ainsi que la plaine du golo et l’étang de Biguglia.