L'Alta Rocca | San Gavino

CC Alta rocca - San gavino di carbini

San Gavino di Carbini

Place du 9 septembre 1943
20170 SAN GAVIONO DI CARBINI
Tél : 04 95 78 43 28
Fax : 04 95 78 31 97
tete de maure
Mairie Annexe : Araggio
Tél : 04 95 70 59 60
Fax : 04 95 72 02 69
Du lundi au vendredi :
9h à 12h - 14h à 17h

SAN GAVINO DI CARBINI est une vaste Commune qui s’étend de la montagne à la plaine littorale sur 4800 hectares qui compte 1012 habitants au dernier recensement de 2007. La montagne comprend, outre le Chef-Lieu (San Gavino), les hameaux de Varadicciu (Gualdariccio), Giddu (Giglio), Sapara Maio, dans un
environnement forestier de chênes verts et de châtaigniers. En plaine littorale, on trouve les hameaux de Gjadda (Gialla), Araghju (Araggio), Fossi et Ribba. La transhumance qui rythmait autrefois la vie de la population a créé un lien très fort entre plaine et montagne, et ce lien demeure encore aujourd’hui. L’Histoire de San Gavino se confond avec celle de la Corse contre toute forme de domination. Elle fut marquée au XIVème siècle par le mouvement du Giovannali, puis par la résistance à l’occupation gênoise. A la fin du XVIIIème siècle ce fut la lutte contre l’armée du Général Morand, et au xxème siècle les combats de la résistance dans lesquels s’illustrèrent Jean Nicoli, dirigeant du «Front National» arrêté et exécuté par les fascistes italiens en 1943; ainsi que le Commandant Pietri, Grand Officier de la Légion d’Honneur. San Gavino compte de vieilles maisons du XVIIème siècle et une église d’origine romane qui présente des particularités, dont certaines demeurent inexpliquées. Une ouverture aujourd’hui condamnée, orne le mur extérieur de la nef côté nord. Elle comporte des fragments de chapiteau corinthien, ainsi qu’une feuille d’acanthe au-dessus du pilier droit. Une petite tête humaine aux yeux fixes, dont l’origine est inconnue, figure au fronton de la façade sud et d’après certains, serait le symbole de la Justice. Le clocher de granit, de construction plus récente est isolé de l’édifice principal et renferme les cloches qui jusqu’à la fin du XIXème siècle étaient accrochées à l’orme avoisinant. Ces éléments hétérogènes témoignent d’un passé tourmenté.

I STANTARI

Entre San Gavino di Carbini et Paccionitoli (Commune de Zonza) au bord de la D67, sur le pianu di i stantari, subsistent plusieurs restes d’alignements de menhirs. Chaque menhir présentait sa face plate au soleil levant. Plusieurs menhirs ont été identifiés et les fragments épars sont nombreux.