Spelunca-Liamone | Osani

Osani

Osani

Osani

Dominant le golfe de Porto, le petit village d’Osani se compose de quelques hameaux dispersés sur les pentes du Castellacciu, et s’étend jusqu’à la mer. Curzo, l’un des hameaux principaux, possède une belle église ainsi que de vieilles maisons aux façades de granit. Le littoral est gardé par des tours génoises, sur les îles de Gargalo et à Elbo.

Les barbaresques connaissaient bien la plage d’Osani, et accostaient souvent dans le golfe. Les gardiens de la tour rencontrèrent un jour un prisonnier des turcs, qui avait réussir à s’échapper du bateau après plus de vingt ans de captivité. C’est également dans le golfe que la flotte de Dragut fut détruite par les génois en 1540. Le corsaire fut capturé et condamné aux galères ; il dut attendre trois ans avant d’être racheté par le dey d’Alger.

Au nord d’Osani, dans le cimetière, on peut voir une tombe de granit richement décorée. C’est celle du jardinier Lorenzo, qui vécut une histoire d’amour tragique. Sa fiancée s’appelait Calixta, et les deux jeunes gens devaient se marier. Pendant une épidémie, la jeune fille partit soigner les malades avec la confrérie. Pressentant qu’il ne la reverrait jamais, Lorenzo mourut de chagrin le soir du départ de Calixta. Touchés par cette histoire, les villageois décidèrent d’ériger une tombe à la mémoire du malheureux, la plus belle du cimetière. Mais personne ne sut jamais où était morte Calixta. Une légende raconte que depuis, certains soirs d’été, on peut voir le fantôme du jardinier qui guette l’horizon en attendant sa promise.