L'Alta Rocca | Levie

CC Alta rocca - Levie

Levie - Livia

Rue Sorba
20170 LEVIE
Tél : 04 95 78 00 00
Fax : 04 95 78 00 04
tete de maure
Du lundi au jeudi :
8h à 12h - 14h à 17h
vendredi : 8h à 12h et 14h à 16h

Implanté dans un cadre de verdure à une altitude moyenne de 620m, Levie est un gros bourg au coeur de l’Alta Rocca et demeure un lieu notable d’activités dans le rural. La population s’élève après de 800 habitants en comptant les hameaux de Tirolu, Carpulitanu, Radicci, Pantanu et A Vignaledda. Elle bénéficie de plusieurs services administratifs ou associatifs tandis que de nombreux petits commerçants et artisans contribuent à l’animation du erritoire. Les restaurants perpétuent les traditions culinaires de la région avec des spécialités réputés : sciacci e friteddi di patati qui sont des recettes originales à base de pommes de terre, a rivia qui consiste en de succulentes brochettes d’abats grillés à la braise; charcuterie, gibier, plats au brocciu ...
Une situation géographique entre mer et montagne permet aux amateurs de pratiquer une palette variée d’activités de plein air: randonnées pédestres et équestres, canyonning, tennis, pêche,chasse, baignades. Le village possède un étagement climatique privilégié et en moins d’une heure de marche il est possible de passer de la vallée d’Archigna, à un peu plus de cent mètres au-dessus du niveau de la mer, au plateau du Pianu qui culmine à mille mètres d’altitude.

Les maisonnettes de campagne, les anciens moulins, les charbonnières, les fours à pain, les chemins et les clôtures de pierres sèches témoignent du labeur de générations de Levianais qui pratiquaient une intense activité pastorale et agricole : élevage, culture des primeurs, travail de la vigne et de l’olivier,récolte des vergers, des châtaigneraies et travail de la forêt. Ces conditions particulières ont favoriséle peuplement de la région depuis le Mésolithique comme en atteste l’abri de Curraghjaghju. Avec les vestiges préhistoriques et médiévaux de Cuccuruzzu et de Capula, mis en valeur par les travaux de l’archéologue François de Lanfranchi, la commune possède l’un des plus importants sites archéologiques L’Alta Rocca 369 de Corse du Sud. Un magnifique parcours forestier offre aux nombreux visiteurs la possibilité d’observer les chaos granitiques imposants, les abris sous roches, les murs d’enceinte allant des appareils cyclopéens de la protohistoire jusqu’aux murs défensifs du château médiéval.

Cuccuruzzu se classe parmi les sites les plus représentatifs et les mieux conservés des habitats fortifiés de l’âge du Bronze et de l’âge du Fer. Sur un promontoire fréquenté par les hommes depuis la fin du Néolithique, le casteddu de Capulafut la résidence principale des seigneurs Biancolacci qui dominaient le sud de l’île durant le Haut Moyen Âge. Les objets résultant des fouilles peuvent être admirés dans le village, au Musée Départemental de l’Alta Rocca qui propose de riches expositions permanentes ou temporaires. La Dame de Bonifacio dont les ossements remontent à près de 9000 ans et un superbe Christ en ivoire datant du seizième siècle en sont les présentations les plus célèbres. Le musée expose aussi les restes étonnants d’un prolagus, un «lapin-rat» aujourd’hui disparu, et un mobilier archéologique varié qui retrace des milliers d’années d’histoire depuis les origines de l’occupation humaine en Corse jusqu’à l’époque médiévale. De précieux objets de culte et des vêtements liturgiques de l’église paroissiale Saint Nicolas y sont également conservés. Le village a pris son essor au XVI siècle. Son développement s’est poursuivi jusqu’au milieu du xx0 siècle où la population dépassait les 3000 personnes. De grandes maisons de granit suggèrent par leur architecture la prospérité des notables de cette époque.

L’Hôtel de Ville, installé dans l’ancienne résidence d’Emmanuel de Peretti qui fut ambassadeur de France en Espagne, a gardé le cachet de ces intérieurs cossus. Condottiere comme Napoleone de Peretti, hommes de lettres comme Jean du Maine ou Ugo de Peretti, personnages politiques tel Orazio de Lanfranchi procurateur de Levie auprès de Gênes ou Charles de Peretti député à la Constituante de1789, prélats ou militaires, juristes, médecins, les Levianais ont agi sur de multiples théâtres d’opération. Durant la Seconde Guerre Mondiale, Levie a été l’un des hauts lieux de la Résistance et l’héroïsme de ses combattants a permis à la commune de se voir décerner la Croix de guerre et une citation a l’ordre de l’armée par le général De Gaulle lors de sa visite en 1943 après les batailles de la Libération. Chaque année au mois de septembre l’Histoire est encore à l’honneur grâce aux Journées des Médiévales où le village se pare aux couleurs du Moyen Âge. Avec ses spectacles de rues, ses animations originales, cet événement connaît un vif succès populaire. Porté par l’association Luna Stedda, il draine plusieurs milliers de personnes qui constatent à quel point les habitants s’investissent dans ce projet pardurant la période estivale, elles demeurent très nombreuses tout au long de l’année. La très active association de La Bibliothèque Livia Via, créée en 2005, organise régulièrement des manifestations culturelles variées. Conférences, expositions, projections de films, réalisations d’ouvrages sur l’Alta Rocca, ateliers et clubs, journées du Livre, toutes ces activités attirent un large et fidèle public, participant ainsi au renforcement du lien social dans la région. Par son authenticité et par son dynamisme, par le charme de son environnement, le village a la chance de posséder des atouts importants pour un développement harmonieux.