Spelunca-Liamone | Calcatoggio

Calcatoggio

Calcatoggio - Calcatoghju

Place du Docteur-Versini
20111 CALCATOGGIO
Tél : 04 95 52 22 83
Fax : 04 95 52 27 56
tete de maure
Du lundi au vendredi
9h à 16h

Au départ d’Ajaccio en se dirigeant vers Calvi, après seulement 20 kilomètres, on entre en Cinarca, vous pénétrez alors sur la commune de Calcatoggio en franchissant le col San Bastiano est ses 540 mètres, sur la gauche de la route D?, une petite chapelle datée du 16° siècle a été reconstruite au 19° siècle, abrite la statue de Saint Sébastien. Le point de vue y est superbe et vous permettra de contempler le profond golfe de Sagone.

Le village quant à lui est perché à environ 300 mètres d'altitude, à l’abri, il est attentif à se qui se passe à ses pieds et à ses 10 kilomètres de côte et tout particulièrement  à la très belle plage de sable fin de la Liscia, protégée par la Tour d’Ancone*, témoin d’un passé historique très riche. Les couchers de soleil y sont fantastiques. C’est une des rares plages à bénéficier d’une descente pour les personnes à mobilité réduite et d’un poste de secours.

La Liscia est un petit fleuve côtier qui prend sa source à 1150 mètres d’altitude, calme, il tarit son cours en été et héberge des poules d’eau…

Il n'y a pas d'hôtel dans le village même, mais on en trouve plusieurs à la plage de la Liscia. Calcatoggio possède également plusieurs campings où l’accueil y est chaleureux. Une très belle Eglise paroissiale de l’Annonciade à visiter. Elle a été édifiée au 17° siècle, un plan allongé à chevet plat formé d’une nef à vaisseau voûté et chapelles latérales en berceau et son clocher en sont les caractéristiques.

Calcatoggio est la patrie du bandit Nonce Romanetti dont la famille habite toujours la commune. Très jeune il est condamné pour avoir donné un coup de stylet, il revient dans son village en 1913. Il est condamné pour vol et abat alors son dénonciateur. Romanetti fait sa vie dans le maquis (a machja), en 1919 toujours au maquis il marie fastueusement sa fille et joue un rôle comme agent électoral, notamment pour François Coty. De la Cinarca au col de Vizzavona Romanetti est présenté par la presse continentale ou anglaise comme le "roi du maquis" et il fréquente les bonnes tables et les grands hôtels. Il aurait même serré la main du Président Alexandre Millerand en visite officielle en Corse. La nuit du 25 avril 1926, sur la route de Lava, il est victime d'une embuscade. Qui a criblé son corps de balles de chevrotines ? Il est enterré au cimetière de Calcatoggio.

Mais Calcatoggio ce sont aussi les nombreux chemins que la commune remet en état et qui donne accès aux différentes vallées. Des chantiers importants menés à bien tel que la rénovation totale de la chapelle San Bastiano, la mise en place du nouveau poste de secours et de surveillance de la plage, l’acquisition de terrains en vue d’aménager un parking et de réaliser des travaux routiers permettant l’accès vers des hameaux isolés comme Solajo et Vetriccia, des travaux de voirie sur la route d’Ancone et de la Tour Génoise et, n’oublions pas l’immense chantier de l’église paroissiale qui a été long mais a constitué un beau travail avec, entre autres ses bancs chauffants bien agréables quand il fait froid.

Une dynamique qui n’est pas prêt de s’arrêter si l’on en croit l’Edile du village et son Conseil Municipal.

Fête communale : 6 décembre

Fête patronale : 15 août

Autres personnages célèbres :

Bien entendu les personnages célèbres ne se résument pas qu’au bandit Romanetti heureusement.

César Campinchi : Né le 4 mai 1882 à Calcatoggio qui fut plusieurs fois ministre sous la 3ème république

François Bracci : Né le 31 octobre 1951 joueur de football, défenseur et international français, il s’est construit un palmarès à l’Olympique de Marseille, puis à Strasbourg avant de rejoindre les girondins de Bordeaux. Il fut sélectionné par Michel Hidalgo en équipe de France pour la coupe du monde 1978 en Argentine.