Spelunca-Liamone | Pastricciola

pastricciola

Pastricciola

20121 PASTRICIOLA
Tél : 04 95 28 95 32
Fax : 04 95 28 91 85
tete de maure
Le mardi : 14h à 18h
Le vendredi : 14h à 16h

Au beau milieu de la vallée du Cruzini, le village de Pastricciola a gardé son caractère traditionnel, et est une étape très agréable avant de partir à la découverte des environs. Le village compte quelque 80 habitants disséminés dans plusieurs hameaux. Les premiers habitants de Pastricciola sont venus de Guagno aux dire des anciens et au vu des registres de l’état civil. Les habitants de Pastricciola sont en général des personnes âgées. Les jeunes ne restent plus au village depuis belle lurette...On quitte les zones rurales d’abord pour travailler et ensuite pour les commodités de la vie quotidienne. On revient au village à l’âge de la retraite... Certaines maisons sont très anciennes avec des murs de 80 cm d’épaisseur façonnés avec de la terre mais très efficacement. Cependant une grande partie des maisons a été rénovée par obligation et souci d’un mieux-être. Cette question du vieillissement de la population pose le problème, à terme, de la désertification du village: plus d’école (car pas assez d’enfants), les élus locaux n’habitent plus (ou pas) le village.. Ou si peu. Naguère le village disposait de plusieurs “groupes scolaires” le village était alors 10 fois plus peuplé qu’aujourd’hui. Une petite cascade, dans le village, permet de se rafraîchir. On trouve aussi une église à petit clocher et une chapelle au lieu-dit Capezza.
Dans les environs, les sentiers de randonnée permettent d’accéder aux forêts de Gattica et de Pastricciola, ainsi qu’à la grotte de Coracchia.

Histoire de bandits :

Le 7 février 1825, l’abbé Leca du petit village de Pastricciola reçut une lettre de Théodore Poli par laquelle ce dernier le sommait de remettre 20 francs à son messager. L’abbé, épuisé par plusieurs rançons déjà subies, ne put remettre que 10 francs, et s’excusa par un billet. Aussitôt il reçut un second message dans lequel Théodore lui disait qu’il pourrait lui arriver malheur s’il ne s’acquittait pas de la somme.
Le pauvre curé fut alors obligé d’emprunter la somme de 10 francs qu’il envoya au bandit avec une lettre d’excuses.

Fête Communale : 13 Juin St-Antoine De Padoue
Fêtes Patronales : 15 Aout Sainte Marie Et 29 Septembre Saint-Michel